Une école sensibilisée à la question du genre

Nos objectifs

  • L’égalité des chances dans la formation: bien que le niveau de formation augmente de manière générale, certains groupes de garçons – en particulier ceux issus de milieux à faible niveau d'instruction et ceux issus de l'immigration – n'en profitent pas.
  • La diversité dans le corps enseignant: une proportion équilibrée d'hommes et de femmes permet aux enfants de faire l'expérience d'une diversité de modèles au quotidien. 
  • Le genre fait partie des missions éducatives de l'école, dans les Hautes Ecoles Pédagogiques comme dans le quotidien de l'école. 

Nos revendications

  • Une analyse différenciée plutôt qu'une généralisation: les garçons et les filles ne sont pas des groupes homogènes. Au lieu de généraliser et de se plaindre que les garçons sont les perdants du système éducatif, il est nécessaire d'instaurer une promotion ciblée pour les enfants qui exigent une aide particulière. Il s'agit notamment de garçons et de filles issus de milieux à faible niveau d'instruction et/ou ceux issus de l'immigration.
  • Le genre doit être ancré dans le programme scolaire: männer.ch revendique des méthodes et des contenus pédagogiques qui intègrent une réflexion critique sur les rapports de genres.
  • Ainsi, l’école favoriserait l’extension et la variété des champs d'action des garçons et des filles.

Notre message

Entre 2015 et 2017, männer.ch contribue, avec son projet « Plus d'hommes dans la garde d'enfants - MAKI», à l'augmentation du pourcentage d'hommes exerçant une activité professionnelle dans le domaine de la garde d'enfants.

 

Downloads:
French translation unavailable for 3_boldt_definitiv.pdf.